AMMD

Freak & Free Arts Coo[r]p

Faut que les choses se font !

Revenir à "Accueil"

Il y en a parmi vous qui ne tolèrent pas le fait que leur père descende d’une jument ?!

Je te sens d’ores et déjà captivé, et c’est tant mieux car si la présente lettre te parvient avec un peu de retard, elle n’en est pas moins pleine de bonnes nouvelles.

Tout d’abord, l’enregistrement du split Soft Rains / Stone From The Sky a commencé le 23 février. À défaut de porter la moustache, les types se sont fendus d’une math-performance, quelque chose comme 3+2=4, sans chapeau ni jean slim, mais avec deux batteries et deux guitares. Résultat : une piste de pur post-drone en fusion est déjà dans la boîte et la suite ne va pas tarder : deuxième session le 9 mars ! Tu peux d’ailleurs aller liker les photos desdites sessions sur les réseaux sociaux si le coeur t’en dit [1] [2].

Du côté de Saelig Oya, l’enregistrement est en bonne voie, on fait du re-amping décomplexé, on se prépare un site internet tout neuf et on poste de joyeuses photos sur les internets [3]. La pression monte... oh oui.

Les Barons Freaks feront l’ouverture et la fermeture du festival Mamers en Mars [4], au programme : un court-métrage en musique de l’atelier de l’école de musique encadré par les Barons Orsole de Palomares et Doha Llah Turk le 21, et le ciné-concert Safety Last le 23. On les verra également déambuler pour le carnaval de l’école de Duneau le 28 mars.

La Kour Sebkha-Chott travaille toujours sur son prochain spectacle et entamera une nouvelle résidence à partir du 29 mars, surveille les de près [5], le Mekanik Dubstep Forain sera bientôt chez toi !

Pour finir, l’AMMD ne cesse de se développer et sera bientôt équipée d’outils libres pour ses kits de presses en ligne et ses financements participatifs, mais tu en sauras bientôt plus.

À très bientôt !